• vendredi 06 décembre 2019 23 h 28

  • Météo

    -8°C

  • Marées

Actualités

19 mai 2014 18 h 02

Cimenterie : les travaux débutent aujourd’hui

Partager

PORT-DANIEL — Les travaux menant à l'édification d'une cimenterie d'un milliard de dollars du promoteur Ciment McInnis à Port-Daniel débutent aujourd'hui.

Voilà vingt ans qu’on parle de ce projet qui ne semblait jamais vouloir voir le jour. Or, c’est aujourd’hui que les travaux débutent; lesquels consistent à créer un chemin d’accès de la Route 132 au site de la future cimenterie. Des travaux qui comprennent du déblaiement, du dynamitage, des travaux de surfaçage, de remblai et autres préparations de terrain, confirme le maire de l’endroit, Henri Grenier.

« C’est une première étape. Une étape importante qui permettra l’entrée de roulottes et éventuellement l’électricité sur les lieux », rappelle M. Grenier qui précise que pour les prochains jours, la petite route de l’Anse McInnis sera utilisée « par la compagnie, le temps de compléter la route d’accès au site par la 132 ». Ce dernier réitère par ailleurs l’importance de prioriser l’embauche de travailleurs de la région. « On encourage ça bien sûr. Nous avons passé dans ce sens plusieurs résolutions tant à la municipalité qu’à la MRC du Rocher Percé. Et à toutes les rencontres du comité de suivi de la cimenterie au sein duquel je siège, il en a été question. Nous avons une bonne écoute sur ce plan de la part de Ciment McInnis », assure le maire.

La préfète de Rocher-Percé, Diane Lebouthillier, tient à rappeler que les travaux d’aujourd’hui ne doivent pas être considérés comme étant le début « officiel parce que ce sera officialisé avec les (premières) pelletées de terre », prévue dans les prochaines semaines. Elle admet toutefois que le moment est symbolique. « Effectivement. On se prépare à recevoir la cimenterie. Et c’est certain que pour la population, c’est concret. Ils vont voir des travaux, c’est encourageant ».

Par ailleurs, Mme Lebouthillier, qui est également membre du comité de suivi, indique que sur le plan du bouclage financier du projet entre Ciment McInnis et les établissements financiers « qu’on en est aux derniers détails avec les banques, les avocats et les fiscalistes. On en est aux virgules et à placer les bons mots aux bons endroits, c’est très pointu », dit la préfète.

D’ailleurs, les membres du comité du suivi de la cimenterie se rencontrent aujourd’hui en compagnie du patron de Ciment McInnis, Christian Gagnon.

Les travaux en tous genres prévus au cours de l’été pourraient faire travailler plus de 250 personnes. Si tout va comme prévu, la cimenterie pour être en opération dans deux ans.