• dimanche 15 décembre 2019 23 h 51

  • Météo

    -5°C

  • Marées

Actualités

23 juin 2014 10 h 58

Le CLD de Rocher-Percé fête ses 15 ans.

PERCE – Depuis 15 ans, de l'artiste à l'entrepreneur privé, le Centre local de développement (CLD) du Rocher-Percé finance et aide les projets de nombreux secteurs d'activités. Malgré un bilan historique positif pour l'économie et les communautés de la région, le centre doit aujourd'hui composer avec les coupures budgétaires du gouvernement.

L’année 1998, date de naissance de nombreux Centres locaux de développement au Québec, marque aussi l’anniversaire de celui du Rocher-Percé. « En 1999, notre premier programme de subvention est allé à la Vieille Usine de L’Anse-à-Beaufils », affirme Francis Dumont, responsable du développement socio-économique et des communications pour le CLD.

Depuis 15 ans, selon une estimation du directeur du CLD Mario Grenier, chaque dollar investi permet de générer 8 à 10 fois plus d’argent dans l’économie de la région.

Le CLD du Rocher-Percé s’inscrit comme « un levier de développement pour tous les types d’entrepreneurs; d’un centre de petite enfance à un artiste » dénote Francis Dumont.

Divers projets de collaboration

« Le CLD est souvent associé à des chiffres », dévoile M. Dumont, « mais il y a une dimension très humaine à notre histoire et de belles aventures ». Le centre accompagne et conseille quotidiennement les entrepreneurs; il s’agit de 80 % de leur action.  

« Une de nos grandes fiertés, c’est l’accomplissement de l’entreprise Actibec », ajoute-t-il en exemple. Les Ateliers ACTIBEC 2000, une entreprise d’économie sociale située à Grande-Rivière, ont permis depuis plus d’une décennie l’épanouissement et l’intégration sur le marché du travail de plusieurs personnes handicapées.

En 15 ans, le CLD est intervenu dans plus de 30 000 projets. À l’occasion de son anniversaire, le centre a d’ailleurs récompensé Jocelyn Tennier, avec son prix de « l’Entrepreneur coup de coeur ». Désigné comme l’entrepreneur avec qui l’équipe du CLD entretien les meilleures relations humaines, ce soudeur et imprimeur s’est vu honoré après 45 années de travail dans la MRC du Rocher-Percé.

Un budget pour la région

Au-delà de ces programmes de financement réguliers, le CLD axe sa vision pour le développement régional vers le secteur touristique de la MRC du Rocher-Percé. Il soutient notamment la « Réforme du Percé touristique » à hauteur de 150 000 $, et travaille fréquemment avec l’office du tourisme de Percé.

La récente réduction de 10 % du budget alloué par le gouvernement aux centres de développement du Québec, inquiète le directeur du CLD du Rocher-Percé « On s’attendait à voir une diminution, mais on ne pensait pas autant », dénote M. Grenier. Sur les 745 000 $ habituellement attribués par le gouvernement, le CLD perd 74 500 $ de budget.

Dans un contexte gaspésien, où l’aide au développement local permet de dynamiser considérablement l’économie, le directeur s’inquiète pour l’avenir. « En espérant que ces coupures ne valent que pour cette année. Si ça continue pour les prochaines années, ça va avoir des impacts plus néfastes pour la région. »