• mardi 10 décembre 2019 21 h 27

  • Météo

    7°C

  • Marées

Actualités

3 octobre 2014 9 h 33

Priorité du ROCGÎM : contrer les compressions de Québec

Partager

GASPÉ – Réuni en assemblée générale jeudi à Gaspé pour définir les actions à entreprendre au cours de la prochaine année, le Regroupement des organismes communautaires de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine (ROCGÎM) fait de la lutte aux compressions budgétaires de Québec la priorité.

« La stratégie est de contrer le discours de l’austérité. On nous parle de l’austérité comme si c’était la seule possibilité de redresser les finances publiques. Le milieu communautaire et les mouvements sociaux ont travaillé avec des fiscalistes. De l’argent, il y en a. Il faut avoir le courage politique d’aller le chercher », indique la coordonnatrice du ROCGÎM, Geneviève Giguère.

« On sent la morosité. La pauvreté s’agrandit depuis plusieurs années. Mais maintenant, on commence vraiment à ressentir une détresse qui s’accentue de façon importante », illustre Mme Giguère.

 La question du financement demeure un enjeu important, alors que les budgets n’ont été indexés que de 0,9 % pour l’année financière en cours. Avec tout ce qui circule à Québec en matière de compressions à venir, les membres du ROCGÎM ont encore plus d’inquiétude.
« Notre inquiétude, c’est l’accroissement des inégalités, l’affaiblissement des réseaux publics – santé, éducation — l’affaiblissement des droits sociaux, pour nous, c’est inquiétant », dit-elle.

Le ROCGÎM aimerait davantage d’appuis de la part de la population en général. « Le message d’austérité passe beaucoup mieux que le discours sur la possibilité de regarnir les fonds publics », explique Mme Giguère.

Des actions à venir

L’information sera « le nerf de la guerre », lance d’entrée de jeu Mme Giguère.
« On va aller faire connaître notre mécontentement au ministre D’Amour [Jean, ministre responsable de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine]. On a le mandat de voir à s’allier à nos collègues de l’Est-du-Québec et des autres mouvements sociaux du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie et de la Côte-Nord », dit la coordonnatrice.

Des membres veulent aussi participer à la manifestation du 31 octobre prochain à Rimouski, organisée par la Coalition opposée à la tarification. La participation à la manifestation à Montréal n’est pas exclue.

« En ce qui concerne notre financement, il y aura une action provinciale : 225 minutes pour 225 millions $. Sur ce thème, différentes activités seront réalisées », souligne Mme Giguère.