• mardi 10 décembre 2019 11 h 50

  • Météo

    11°C

  • Marées

Actualités

9 mai 2013 10 h 29

Quai de Percé : le PLQ demande au PQ de parler à Ottawa

Partager

GASPÉ – La porte-parole libérale en matière de Tourisme estime que le gouvernement du Parti québécois doit parler à Ottawa afin de trouver une solution dans le dossier du quai de Percé.

«Personne du gouvernement du Québec n’a contacté Ottawa. Bref, il n’y a pas eu d’échange entre le fédéral et le provincial. Il me semble que c’est un enjeu où il y a des retombées économiques importantes», dit la députée Lucie Charlebois.

Elle fait cette affirmation à la lumière des échanges qu’elle a eus avec le gouvernement fédéral.

Elle a enjoint le ministre délégué aux Régions et responsable de la Gaspésie, Gaétan Lelièvre, et le ministre délégué au Tourisme, Pascal Bérubé, à travailler avec Ottawa afin de régler cette problématique et de trouver des solutions à long terme.

«J’ai travaillé à jaser avec le gouvernement fédéral et j’aurai des rencontres au cours des prochains jours afin de voir comment nous pourrions aborder ces dossiers pour arriver à un développement durable de l’industrie relié au quai», indique la députée libérale.

Selon elle, devant des enjeux aussi importants pour la région, il faut mettre de côté les options politiques partisanes. «Il faut arrêter les chicanes. Ce n’est pas le temps», dit Mme Charlebois.

Motion unanime

L’Assemblée nationale a adopté une motion unanime dans ce dossier.

Présentée par le député Lelièvre, elle dit «que le gouvernement du Québec demande que le gouvernement fédéral assume ses responsabilités et prenne les mesures nécessaires pour procéder à la réouverture du quai de Percé dans les plus bref délais et corrige cette situation inacceptable pour l’industrie touristique de la Gaspésie, notamment pour la ville de Percé».

Étiquettes :