• vendredi 06 décembre 2019 10 h 25

  • Météo

    -3°C

  • Marées

Actualités

9 septembre 2014 14 h 19

Rentrée parlementaire : transport est le mot clef au PQ

Partager

GASPÉ – La question des transports retiendra l'attention des deux députés péquistes de Bonaventure, Sylvain Roy, et de Gaspé, Gaétan Lelièvre, avec en marge le retrait possible d'Orléans Express en Gaspésie, alors que s'ouvre la prochaine session parlementaire le 15 septembre prochain à Québec.

« Il va falloir qu’on ait une réflexion sur tous nos transports. Orléans est un élément, mais on a aussi le train et l’avion. Ça n’a pas de sens. On ne peut pas laisser ça aller », souligne le député Roy.

« On est en attente de réponses pour le chemin de fer, le dossier aérien où il faut relancer le gouvernement sur l’inaccessibilité des services et la volonté d’Orléans de réduire ses services », renchérit le député Lelièvre.

« Tu auras beau te battre pour le développement économique, ramener les jeunes, développer le tourisme, si tu ne règles pas la question du transport, on est rendu au point de non-retour », dit M. Lelièvre.

Autres volets

Gaétan Lelièvre entend ramener à l’avant-plan la Stratégie de relance de la Gaspésie, élaborée par l’ancien gouvernement Marois. « Qu’est-ce que le gouvernement fait avec la stratégie que le gouvernement [Marois] et la région s’étaient donnée, dit-il, soulignant que le plan incluait la question des transports. Il va falloir que le ministre régional D’Amour se prononce. C’est lui qui est responsable d’assumer le leadership dans la région. À date, il est très avare de commentaires. »

De son côté, Sylvain Roy planifie une tournée sur l’entrepreneuriat au cours de l’automne avec le député Pierre-Karl Péladeau afin de donner confiance aux gens et de « prendre des risques » au niveau économique. Dynamiser les relations avec le Nouveau-Brunswick afin de promouvoir les échanges sur la Baie-des-Chaleurs. « On a tout à gagner afin de faire un maximum d’échanges. J’ai toujours l’idée de faire de la Baie-des-Chaleurs une des plus belles baies au monde pour les activités nautiques », explique M. Roy.

Course à la direction

Les deux députés estiment que la course à la direction ne doit pas occulter la mission première du parti qui est de jouer son rôle d’opposition de façon efficace.

« Je suis convaincu qu’on est en mesure de le faire. C’est une obligation. Si on veut faire preuve d’un sens de responsabilité, on n’a pas le choix », lance M. Lelièvre.

« Il ne faut pas qu’on se batte entre nous autres. Il faut se battre avec ceux en avant. La course va stimuler les troupes, l’émergence de nouvelles idées et un leadership qui va renouveler la vision du Québec contemporain », ajoute M. Roy qui souligne mettre de l’avant trois concepts : prospérité, liberté et sécurité.

Ni Sylvain Roy, ni Gaétan Lelièvre ne se prononcent sur un appui à un éventuel candidat.

Étiquettes :